Les masques en tissu sont de plus en plus utilisés pour lutter contre la propagation de l’infection. Ils ont en effet été un important allié dans la protection contre la propagation du SRAS-CoV-2, le virus responsable de la Covid-19 pendant plusieurs mois. À cet égard, les masques en tissu lavables se sont révélés être très efficaces avec une seule couche, mais avec deux ou trois couches, même les tissus les plus perméables atteignent une efficacité de blocage des gouttelettes similaire à celle d’un masque chirurgical.

Les masques en tissu : un allié contre le virus

Les masques en tissu se sont montrés très efficaces contre le nouveau coronavirus, c’est ce que confirme une étude menée par des chercheurs de l’Université de l’Illinois à Urbana-Champaign aux États-Unis. Grâce à leur composition, les masques en masque en tissu sont idéaux, comme le révèle une étude publiée dans le Biophysical Journal, puisque leur capacité thermique élevée permet de chauffer et d’humidifier l’air inspiré mieux que d’autres types de masques.

Une autre étude de l’Institut National de la santé des États-Unis montre que les masques servent non seulement de bouclier contre la propagation des gouttelettes, mais que l’humidité générée à l’intérieur peut également aider à combattre le virus.

L’humidité générée par le masque a un effet protecteur

Les recherches, menées par des experts de l’Institut du diabète et des maladies digestives et rénales, ont révélé une augmentation substantielle de l’humidité de l’air respiré lors du port du masque et qui pourrait être liée à une moindre gravité dans les cas de personnes infectées par le SRAS-CoV-2, puisque “l’hydratation des voies respiratoires est bénéfique pour le système immunitaire”.

Un effet démontré dans des maladies virales comme “la grippe” et qui pourrait également s’appliquer au Covid-19, selon les auteurs de l’étude. Cette dernière affirme que l’hydratation des voies respiratoires qui en résulte pourrait être à l’origine de la constatation documentée d’une moindre gravité de la maladie de Covid-19 avec l’utilisation d’un masque tissu made in France Afnor. Bien que l’usage du masque soit largement répandu, de nombreuses personnes se posent encore des questions quant à leur efficacité.

Bien que le Haut Conseil de la santé publique recommande d’éviter certains type de masques en tissu qui ont une capacité de filtration insuffisante pour une protection requise face aux nouveaux variants du coronavirus, les masques en tissu de catégorie 1 qui sont bien plus fiables et que beaucoup de gens préfèrent pour leur coût plus économique.

Limite la propagation et renforce le système immunitaire

Les niveaux élevés d’humidité générés peuvent limiter la propagation d’un virus vers les poumons en favorisant l’élimination du mucus et de ses particules nocives et, à son tour, en stimulant le système immunitaire par la production d’interférons pour combattre le virus. Des essais antérieurs ont montré qu’une faible humidité pouvait être préjudiciable à ces deux égards, augmentant les risques de contracter des infections respiratoires dans les climats froids.

Les chercheurs ont mesuré le niveau d’humidité généré par la respiration des participants dans un récipient. Pour ceux qui ne portaient pas de masque, la vapeur d’eau expirée remplissait cet espace d’humidité, tandis que lorsqu’une barrière était fournie, la plupart de la vapeur restait à l’intérieur du masque et se condensait dans le tissu.

Différents types de masques ont été utilisés pour l’expérience : masque FFP2, un masque chirurgical jetable, un masque en tissu made in France certifié AFNOR à deux couches et un masque en tissu plus épais.

Masques FFP2 à usage quotidien

En pratique, la capacité d’humidification de ces masques diminue par rapport à un masque FFP2 ayant une capacité d’adaptation plus élevée. Par conséquent, en outre, une relation indirecte entre cet effet et la température a été observée. Lorsque le thermomètre a baissé, la capacité des masques à produire de l’humidité a augmenté considérablement.

Les masques en tissu testés sont significativement efficaces pour bloquer les particules transportées par des gouttelettes à grande vitesse semblables à celles qui peuvent être libérées en parlant, en toussant et en éternuant

Ces résultats corroborent l’importance de l’utilisation de masques en tissu made in France et certifiés AFNOR comme moyen simple, mais efficace de protéger les personnes qui nous entourent et de nous protéger nous-mêmes contre les infections respiratoires, en particulier pendant les mois d’hiver lorsque la sensibilité à ces virus augmente.